ACTIVITES 2008/2009

Organisé par Robert Asséo, Monique David-Ménard, Houchang Guilyardi,

Derek Humphreys, Eva Weil

Le corps est un substrat de recherche en biologie et en physiologie, un objet d’observation et d’intervention en médecine, une base de l’idée du Moi et de toute représentation du Soi. Au-delà de ces fondements théoriques, la maladie nous confronte à tous les enjeux de cette représentation du soi dans le rapport à la physiologie : nous ne semblons pas toujours parler du même corps en nous référant à la souffrance et à la douleur somatique ou aux effets somatiques d’une désorganisation psychique.

En effet, le corps, loin d’être une donnée, se présente à nous comme une question, une notion encore à développer. Les notions de psycho-somatique (et toute la polysémie qu’ouvre ce terme), de manifestation somatique (comme opposition au symptôme corporel) ou encore de somatose nous ont-elles véritablement aidé à éclaircir ce rapport toujours complexe ?

Afin de creuser ces différentes approches et d’éviter les malentendus, il devient nécessaire d’engager une réflexion sur ce qu’on entend par corps et par ses manifestations. C’est dans ce contexte que nous poursuivrons nos analyses : qu’entend-on par corps? Peut-on organiser la clinique à partir d’une idée de soma ? Peut-on interpréter le somatique ? Ce séminaire veut confronter des points de vue différents afin d’ouvrir cette réflexion.

Programme

Samedi 19 septembre 2009 salle 065 E – Halle aux Farines

Journée d’ouverture: Corps, Soma, Pulsion… Psychosomatique ou pas ?

9h30 M. David-Ménard et D. Humphreys

10h30 Discutants : R. Asséo et H. Guilyardi.
11h30 Discussion avec la salle

Samedi 3 octobre 2009 salle 065 E – Halle aux Farines

Différents terrains du somatique constituent des présupposés théoriques différents

Séance présidée par M. David-Ménard

9h30 Intervention de E. Weil, discuté par D. Humphreys.

10h30 Présentation du Dr. Slama, discutée par R. Asséo H. Guilyardi

12h30 Discussion avec la salle

Samedi 10 Octobre 2009 salle 065 E – Halle aux Farines

Douleur et causalité… Peut-on organiser la clinique à partir d’une idée de soma ?

Séance présidée par D. Humphreys

9h30 Intervention de H. Guilyardi, discutée par M. David-Ménard et E. Weil

11h30 Discussion avec la salle.

Samedi 12 Décembre 2009 salle 065 E – Halle aux Farines

Séance supplémentaire présidée par Monique David-Ménard

9h 30: Douleur et causalité…Peut-on organiser la clinique à partir d’une idée de soma?

Discussion de l’exposé de H.Guilyardi (suite)

10h 45: Le somatique et la théorie de l’Evolution : exposé de Raymond Pictet

Discussion et clôture du séminaire

Vendredi 24 et Samedi 25 octobre 2008

Amphi 2 A et Amphi Buffon

Paris 13e

Métro Bibliothèque François Mitterrand

Entrée libre

 

Comment la pensée, tadalafil dans la recherche scientifique et dans les pratiques humaines aborde-t-elle les phénomènes que savants, visit web thérapeutes et philosophes sont tentés de nommer chaotiques ?

En consacrant un colloque à étudier sur quelques cas l’approche rationnelle de phénomènes dits chaotiques, il ne s’agit pas d’unifier ces champs par des extrapolations sans méthode, mais au contraire de confronter quelques situations de recherche : en effet, tout affrontement à un inconnu -que l’on approche en produisant un nouveau paradigme- ne requiert pas l’appel à la notion de chaos.

Qu’est-ce qui incite donc à confronter biologie,  écriture des sons et de la composition musicale, indétermination des décisions judiciaires, récit historique, approche de la folie comme un phénomène humain qui n’est pas d’abord un déficit ?

Dans les quelques exemples ici retenus, il s’agit aussi de saisir si les problèmes posés s’articulent ou pas aux philosophies qui, de Démocrite à Deleuze, ont pensé la rationalité, non pas comme un ordre inscrit dans ce qui est, mais comme une façon d’ordonner le chaotique. Ainsi les formes de détermination des savoirs, des pratiques thérapeutiques, de l’art et de la sexuation, tiennent compte du fait que c’est dans le rapport à un chaos que les constructions de concepts ou de formes se définissent.

 


 

Vendredi 24 octobre – Amphi 2 A

Halle aux Farines

Matin

9h00 – Accueil – Ouverture

Présidence de séance : Monique DAVID-MENARD

9h30 – Françoise BALIBAR, professeur émérite de physique, Université Paris-Diderot : Détermination, indétermination et individuation dans la physique du XXe siècle

10h00 – Alain PROCHIANTZ, professeur de biologie, Collège de France : Du bruit dans l’embryon et au-delà

10h30 – Pause

10h45 – Vincent FLEURY, professeur de biologie, Université Paris-Diderot  : La morphogenèse et l’évolution des animaux s’avèrent (beaucoup) plus simples que prévu

11h15 – Débat avec la salle

12h15 – Déjeuner

Après-midi

Présidence de séance : Geneviève FRAISSE

14h30 – Sophie de MIJOLLA,  directrice de l’Ecole doctorale « Recherches en psychanalyse », Université Paris-Diderot : Le chaos, l’informe et la pensée de l’origine

15h00 – Daniel DESHAYES, ingénieur du son, Ecole nationale des arts et techniques du théâtre (Lyon) : L’écoute des sons du monde et son écriture saturée

15h30 – Vladimir SAFATLE,  professeur de philosophie, Université de Sao Paolo : Donner forme à l’informel : la composition musicale comme annulation de la structure chez Morton Feldman

16 – Débat avec la salle

16h30 – Conclusion de la première Journée

Samedi 25 octobre – Amphi Buffon

Rue Hélène Brion

Matin

Présidence de séance : Monique CHEMILLIER-GENDREAU

9h30 – Fabrice LAROULANDIE,  professeur d’histoire en Première supérieure, Lycée Janson de Sailly, Clio et chaos dans le récit historique : Jules Michelet, Histoire de la France livres 1 et 2

10h00 – Martti KOSKENNIEMI, professeur de droit, Université d’Helsinki : La fragmentation du droit international

10h30 – Pause

10h45 – François VILLA, psychanalyste, maître de conférences, Université Paris Diderot : Corps sans organes et organisation psychique du corps

11h15 – François POMMIER, psychiatre et psychanalyste, professeur, Université  Paris X : Le retour du chaos – Analyse d’un cas clinique

11h45 – Débat avec la salle

12h45 –  Déjeuner

Après-midi

Présidence de séance : François VILLA

14h30- Jean-Claude POLACK, psychiatre et psychanalyste (Paris) : Psychose, chaos et chaosmose

15h00 – Astrid DEUBER-MANKOWSKY,  professeur de philosophie, Université de la Ruhr à Bochum et Christoph HOLZHEY, directeur du Berlin Institut for Cultural Inquiry, Un combat contre le chaos, un combat contre la pensée : grandeurs intensives et sensation chez Gilles Deleuze et Hermann Cohen

15h30 – Monique DAVID-MENARD  directrice du Centre d’études du vivant : Le chaos est-il un concept chez Deleuze ?

16h00 – Débat avec la salle

17h00 – Conclusion du Colloque

Vendredi 24 et Samedi 25 octobre 2008

Amphi 2 A et Amphi Buffon

Paris 13e

Métro Bibliothèque François Mitterrand

 

Comment la pensée, approved dans la recherche scientifique et dans les pratiques humaines aborde-t-elle les phénomènes que savants, page thérapeutes et philosophes sont tentés de nommer chaotiques ?

En consacrant un colloque à étudier sur quelques cas l’approche rationnelle de phénomènes dits chaotiques, il ne s’agit pas d’unifier ces champs par des extrapolations sans méthode, mais au contraire de confronter quelques situations de recherche : en effet, tout affrontement à un inconnu -que l’on approche en produisant un nouveau paradigme- ne requiert pas l’appel à la notion de chaos.

Qu’est-ce qui incite donc à confronter biologie,  écriture des sons et de la composition musicale, indétermination des décisions judiciaires, récit historique, approche de la folie comme un phénomène humain qui n’est pas d’abord un déficit ?

Dans les quelques exemples ici retenus, il s’agit aussi de saisir si les problèmes posés s’articulent ou pas aux philosophies qui, de Démocrite à Deleuze, ont pensé la rationalité, non pas comme un ordre inscrit dans ce qui est, mais comme une façon d’ordonner le chaotique. Ainsi les formes de détermination des savoirs, des pratiques thérapeutiques, de l’art et de la sexuation, tiennent compte du fait que c’est dans le rapport à un chaos que les constructions de concepts ou de formes se définissent.

 


 

Vendredi 24 octobre – Amphi 2 A

Halle aux Farines

Matin

9h00 – Accueil – Ouverture

Présidence de séance : Monique DAVID-MENARD

9h30 – Françoise BALIBAR, professeur émérite de physique, Université Paris-Diderot : Détermination, indétermination et individuation dans la physique du XXe siècle

10h00 – Alain PROCHIANTZ, professeur de biologie, Collège de France : Du bruit dans l’embryon et au-delà

10h30 – Pause

10h45 – Vincent FLEURY, professeur de biologie, Université Paris-Diderot  : La morphogenèse et l’évolution des animaux s’avèrent (beaucoup) plus simples que prévu

11h15 – Débat avec la salle

12h15 – Déjeuner

Après-midi

Présidence de séance : Geneviève FRAISSE

14h30 – Sophie de MIJOLLA,  directrice de l’Ecole doctorale « Recherches en psychanalyse », Université Paris-Diderot : Le chaos, l’informe et la pensée de l’origine

15h00 – Daniel DESHAYES, ingénieur du son, Ecole nationale des arts et techniques du théâtre (Lyon) : L’écoute des sons du monde et son écriture saturée

15h30 – Vladimir SAFATLE,  professeur de philosophie, Université de Sao Paolo : Donner forme à l’informel : la composition musicale comme annulation de la structure chez Morton Feldman

16 – Débat avec la salle

16h30 – Conclusion de la première Journée

Samedi 25 octobre – Amphi Buffon

Rue Hélène Brion

Matin

Présidence de séance : Monique CHEMILLIER-GENDREAU

9h30 – Fabrice LAROULANDIE,  professeur d’histoire en Première supérieure, Lycée Janson de Sailly, Clio et chaos dans le récit historique : Jules Michelet, Histoire de la France livres 1 et 2

10h00 – Martti KOSKENNIEMI, professeur de droit, Université d’Helsinki : La fragmentation du droit international

10h30 – Pause

10h45 – François VILLA, psychanalyste, maître de conférences, Université Paris Diderot : Corps sans organes et organisation psychique du corps

11h15 – François POMMIER, psychiatre et psychanalyste, professeur, Université  Paris X : Le retour du chaos – Analyse d’un cas clinique

11h45 – Débat avec la salle

12h45 –  Déjeuner

Après-midi

Présidence de séance : François VILLA

14h30- Jean-Claude POLACK, psychiatre et psychanalyste (Paris) : Psychose, chaos et chaosmose

15h00 – Astrid DEUBER-MANKOWSKY,  professeur de philosophie, Université de la Ruhr à Bochum et Christoph HOLZHEY, directeur du Berlin Institut for Cultural Inquiry, Un combat contre le chaos, un combat contre la pensée : grandeurs intensives et sensation chez Gilles Deleuze et Hermann Cohen

15h30 – Monique DAVID-MENARD  directrice du Centre d’études du vivant : Le chaos est-il un concept chez Deleuze ?

16h00 – Débat avec la salle

17h00 – Conclusion du Colloque