Séminaire Sexualités et Genre

Programme des conférences

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Colloque “Souffrance, generic healing Jouissance, visit this Guérison”

Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, ambulance histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance

Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

Programme du colloque “Souffrance, about it Jouissance, sildenafil Guérison”

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, cheapest histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

Programme

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Colloque “Souffrance, viagra Jouissance, Guérison”

Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance

Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

Programme du colloque “Souffrance, medical Jouissance, stuff Guérison”

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

Programme du colloque “Souffrance, mind Jouissance, page Guérison”

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion – Paris 13°

Métro, RER C et bus : arrêt : Bibliothèque François Mitterrand


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion – Paris 13°

Métro, cure RER C et bus : arrêt : Bibliothèque François Mitterrand

La souffrance et la jouissance sont des manières d’être et d’exister, visit des modes de pâtir dont la philosophie se méfie le plus souvent – elle qui a si longtemps pensé le bonheur et le souverain bien dans le silence des passions et la liberté pure de l’acte. Mais si la vie est faite de souffrances et de jouissances, si c’est cela aussi, se sentir exister, doit-on chercher à se guérir des unes et à tempérer les autres ? Qu’est-ce qui peut nous faire voir en elles des symptômes ? Souffrance, symptôme, guérison, ces termes peuvent-ils être entendus de la même manière en médecine, en psychanalyse, en philosophie ? Quand coïncident-ils, quand divergent-ils selon les domaines considérés ?

En juxtaposant trois termes « mal accordés », c’est-à-dire qui ne figurent pas ensemble dans les travaux de recherche , nous souhaitons esquisser des trajets inédits : non pas « souffrance et douleur », ce qui impliquerait une réflexion traditionnelle sur le psychique et l’organique ; non pas seulement « maladie et guérison », ce qui ferait appel à une philosophie de la médecine et aux abords pluriels du pathologique et du normal; pas non plus « jouissance et souffrance », ce qui mettrait surtout l’accent sur l’ambiguïté de la plainte.

Avec ces trois termes, nous voudrions plutôt en venir à la production des sujets entre souffrance et guérison.  Que veut dire guérir si l’au-delà du principe de plaisir fait voisiner l’extrême des plaisirs avec les formes invivables de l’excès ? Qu’est-ce qui soutient le sujet dans sa relation à la souffrance et à la jouissance ainsi que dans son projet de guérir de la première ou de rechercher la seconde ? Qu’est-ce qui fait de l’une ou de l’autre, tantôt un mode de l’intime, tantôt une expérience partagée ? Peut-on considérer la guérison comme une sublimation ?

Suffering and enjoyment are modes of being and of enduring, of which philosophers have typically been suspicious, preferring to conceive of happiness and the sovereign good through the silence of the passions and as a pure free act… However, if life includes both suffering and enjoyment, if to exist is also to suffer and to enjoy, must we seek to remove the former and limit the latter? What makes us treat them as symptoms? Does suffering, enjoyment and healing mean the same thing in psychoanalysis, medicine or philosophy ?

By juxtaposing these ill-matched terms, terms that are hardly ever found together in academic researchs, we aim to open up new paths of inquiry. We wish to incite a move away from classical pairings such as “suffering and pain”, which would lead to the traditional discussion about what is psychic and organic; “illness and healing”, which would call for a philosophy of medicine dealing with the problem of the normal and the pathological, or else from “enjoyment and suffering”, which would call attention to the ambiguities surrounding the act of complaining

With these terms, we propose to return to, and reflect on the production of the subject, between suffering and healing. What does it mean to heal if, beyond the pleasure principle, extreme pleasure comes near unbearable forms of excess? What sustains the subject in its experience of suffering and of enjoyment, and in its wish to be freed from the former or that of having the latter? What makes suffering and enjoyment private events, or shared experiences? Can healing be considered as a form of sublimation?


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac produit par Gaumont, CD Production et ARTE et avec le concours du CNC, de la Région Ile de France et de la Procirep/Angoa. En présence de Monica Broquen et du Dr Jean-Jacques Bonamour de Tartre.

Programme du colloque “Souffrance, doctor Jouissance, side effects Guérison”

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion – Paris 13°

Métro, RER C et bus : arrêt : Bibliothèque François Mitterrand

La souffrance et la jouissance sont des manières d’être et d’exister, des modes de pâtir dont la philosophie se méfie le plus souvent – elle qui a si longtemps pensé le bonheur et le souverain bien dans le silence des passions et la liberté pure de l’acte. Mais si la vie est faite de souffrances et de jouissances, si c’est cela aussi, se sentir exister, doit-on chercher à se guérir des unes et à tempérer les autres ? Qu’est-ce qui peut nous faire voir en elles des symptômes ? Souffrance, symptôme, guérison, ces termes peuvent-ils être entendus de la même manière en médecine, en psychanalyse, en philosophie ? Quand coïncident-ils, quand divergent-ils selon les domaines considérés ?

En juxtaposant trois termes « mal accordés », c’est-à-dire qui ne figurent pas ensemble dans les travaux de recherche , nous souhaitons esquisser des trajets inédits : non pas « souffrance et douleur », ce qui impliquerait une réflexion traditionnelle sur le psychique et l’organique ; non pas seulement « maladie et guérison », ce qui ferait appel à une philosophie de la médecine et aux abords pluriels du pathologique et du normal; pas non plus « jouissance et souffrance », ce qui mettrait surtout l’accent sur l’ambiguïté de la plainte.

Avec ces trois termes, nous voudrions plutôt en venir à la production des sujets entre souffrance et guérison.  Que veut dire guérir si l’au-delà du principe de plaisir fait voisiner l’extrême des plaisirs avec les formes invivables de l’excès ? Qu’est-ce qui soutient le sujet dans sa relation à la souffrance et à la jouissance ainsi que dans son projet de guérir de la première ou de rechercher la seconde ? Qu’est-ce qui fait de l’une ou de l’autre, tantôt un mode de l’intime, tantôt une expérience partagée ? Peut-on considérer la guérison comme une sublimation ?

Suffering and enjoyment are modes of being and of enduring, of which philosophers have typically been suspicious, preferring to conceive of happiness and the sovereign good through the silence of the passions and as a pure free act… However, if life includes both suffering and enjoyment, if to exist is also to suffer and to enjoy, must we seek to remove the former and limit the latter? What makes us treat them as symptoms? Does suffering, enjoyment and healing mean the same thing in psychoanalysis, medicine or philosophy ?

By juxtaposing these ill-matched terms, terms that are hardly ever found together in academic researchs, we aim to open up new paths of inquiry. We wish to incite a move away from classical pairings such as “suffering and pain”, which would lead to the traditional discussion about what is psychic and organic; “illness and healing”, which would call for a philosophy of medicine dealing with the problem of the normal and the pathological, or else from “enjoyment and suffering”, which would call attention to the ambiguities surrounding the act of complaining

With these terms, we propose to return to, and reflect on the production of the subject, between suffering and healing. What does it mean to heal if, beyond the pleasure principle, extreme pleasure comes near unbearable forms of excess? What sustains the subject in its experience of suffering and of enjoyment, and in its wish to be freed from the former or that of having the latter? What makes suffering and enjoyment private events, or shared experiences? Can healing be considered as a form of sublimation?


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac produit par Gaumont, CD Production et ARTE et avec le concours du CNC, de la Région Ile de France et de la Procirep/Angoa. En présence de Monica Broquen et du Dr Jean-Jacques Bonamour de Tartre.

Programme du colloque “Souffrance, approved Jouissance, Guérison”

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion – Paris 13°

Métro, RER C et bus : arrêt : Bibliothèque François Mitterrand

La souffrance et la jouissance sont des manières d’être et d’exister, des modes de pâtir dont la philosophie se méfie le plus souvent – elle qui a si longtemps pensé le bonheur et le souverain bien dans le silence des passions et la liberté pure de l’acte. Mais si la vie est faite de souffrances et de jouissances, si c’est cela aussi, se sentir exister, doit-on chercher à se guérir des unes et à tempérer les autres ? Qu’est-ce qui peut nous faire voir en elles des symptômes ? Souffrance, symptôme, guérison, ces termes peuvent-ils être entendus de la même manière en médecine, en psychanalyse, en philosophie ? Quand coïncident-ils, quand divergent-ils selon les domaines considérés ?

En juxtaposant trois termes « mal accordés », c’est-à-dire qui ne figurent pas ensemble dans les travaux de recherche , nous souhaitons esquisser des trajets inédits : non pas « souffrance et douleur », ce qui impliquerait une réflexion traditionnelle sur le psychique et l’organique ; non pas seulement « maladie et guérison », ce qui ferait appel à une philosophie de la médecine et aux abords pluriels du pathologique et du normal; pas non plus « jouissance et souffrance », ce qui mettrait surtout l’accent sur l’ambiguïté de la plainte.

Avec ces trois termes, nous voudrions plutôt en venir à la production des sujets entre souffrance et guérison. Que veut dire guérir si l’au-delà du principe de plaisir fait voisiner l’extrême des plaisirs avec les formes invivables de l’excès ? Qu’est-ce qui soutient le sujet dans sa relation à la souffrance et à la jouissance ainsi que dans son projet de guérir de la première ou de rechercher la seconde ? Qu’est-ce qui fait de l’une ou de l’autre, tantôt un mode de

Suffering and enjoyment are modes of being and of enduring, of which philosophers have typically been suspicious, preferring to conceive of happiness and the sovereign good through the silence of the passions and as a pure free act… However, if life includes both suffering and enjoyment, if to exist is also to suffer and to enjoy, must we seek to remove the former and limit the latter? What makes us treat them as symptoms? Does suffering, enjoyment and healing mean the same thing in psychoanalysis, medicine or philosophy ?

By juxtaposing these ill-matched terms, terms that are hardly ever found together in academic researchs, we aim to open up new paths of inquiry. We wish to incite a move away from classical pairings such as “suffering and pain”, which would lead to the traditional discussion about what is psychic and organic; “illness and healing”, which would call for a philosophy of medicine dealing with the problem of the normal and the pathological, or else from “enjoyment and suffering”, which would call attention to the ambiguities surrounding the act of complaining .
With these terms, we propose to return to, and reflect on the production of the subject, between suffering and healing. What does it mean to heal if, beyond the pleasure principle, extreme pleasure comes near unbearable forms of excess? What sustains the subject in its experience of suffering and of enjoyment, and in its wish to be freed from the former or that of having the latter? What makes suffering and enjoyment private events, or shared experiences?
Can healing be considered as a form of sublimation?


Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)


14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)


17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance


Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-dessous)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

Programme des ateliers

Ateliers 1 et 2 : 14h00-15h30

Ateliers 3 et 4 : 15h30-17h00

Lundi 5 décembre

Atelier 1-  Ecriture des souffrances et des modes de jouissance : Soledad Venturini, Elsa Polverel, Lefteris Petropoulos – salle 304A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Andrew Sims, Florent Gabarron, Guillaume Sibertin-Blanc – salle 166E Halle aux farines.

Atelier 3 – Souffrance, thérapeutique philosophique, psychanalyse : Samuel Lievain, Eric Delassus, Aline Sanches – salle 355A Condorcet.

Atelier 4 – Existence, destin, symptôme : Josiane Bocchi, Masamichi Ueo, Catherine Fougeron – amphi Buffon.


Mardi 6 décembre :

Atelier 1 – Existence, destin, symptôme : Gilles Roghe, Jens De Vleminck, Tomoko Sato – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Guérison, normativité, singularité : Kohei Sakurai, Sarah Troubé, Giovanni Guerra, Cristina Taddei – salle RH04A Buffon.

Atelier 3 – Pour une esthétique de la souffrance : Alessandra Monachesi Ribeiro, André Barros, Rodrigo Barros Gewehr – salle 887C Grands Moulins.

Atelier 4 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Caroline Sangouard, Jasmina Jovanivic – amphi Buffon.


Mercredi 7 décembre :

Atelier 1 – Déplacements du symptôme : Valérie Osganian, Tereza Pinto – salle 355A Condorcet.

Atelier 2 – Dimensions sociale, politique et culturelle de la clinique : Vincent Bourseul, Laure Westphal, Panagiota Korkokiou – salle 322A Condorcet.

Assemblée générale SIPP – amphi Buffon.

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac produit par Gaumont, CD Production et ARTE et avec le concours du CNC, de la Région Ile de France et de la Procirep/Angoa. En présence de Monica Broquen et du Dr Jean-Jacques Bonamour de Tartre.

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Colloque “Souffrance, page Jouissance, Guérison”


Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion  – Paris 13°

Métro, RER C et bus : arrêt Bibliothèque François Mitterrand

La souffrance et la jouissance sont des manières d’être et d’exister, des modes de pâtir dont la philosophie se méfie le plus souvent – elle qui a si longtemps pensé le bonheur et le souverain bien dans le silence des passions et la liberté pure de l’acte. Mais si la vie est faite de souffrances et de jouissances, si c’est cela aussi, se sentir exister, doit-on chercher à se guérir des unes et à tempérer les autres ? Qu’est-ce qui peut nous faire voir en elles des symptômes ? Souffrance, symptôme, guérison, ces termes peuvent-ils être entendus de la même manière en médecine, en psychanalyse, en philosophie ? Quand coïncident-ils, quand divergent-ils selon les domaines considérés ?

En juxtaposant trois termes « mal accordés », c’est-à-dire qui ne figurent pas ensemble dans les travaux de recherche , nous souhaitons esquisser des trajets inédits : non pas « souffrance et douleur », ce qui impliquerait une réflexion traditionnelle sur le psychique et l’organique ; non pas seulement « maladie et guérison », ce qui ferait appel à une philosophie de la médecine et aux abords pluriels du pathologique et du normal; pas non plus « jouissance et souffrance », ce qui mettrait surtout l’accent sur l’ambiguïté de la plainte.

Avec ces trois termes, nous voudrions plutôt en venir à la production des sujets entre souffrance et guérison. Que veut dire guérir si l’au-delà du principe de plaisir fait voisiner l’extrême des plaisirs avec les formes invivables de l’excès ? Qu’est-ce qui soutient le sujet dans sa relation à la souffrance et à la jouissance ainsi que dans son projet de guérir de la première ou de rechercher la seconde ? Qu’est-ce qui fait de l’une ou de l’autre, tantôt un mode de l’intime, tantôt une expérience partagée ? Peut-on considérer la guérison comme une sublimation ?

PROGRAMME

Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance

Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.


Programme

4ème rencontre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie

Colloque “Souffrance, order Jouissance, Guérison”


Lieu : Amphi Buffon – Rue Hélène Brion  – Paris 13°

Métro, RER C et bus : arrêt Bibliothèque François Mitterrand

Lundi 5 décembre 2011

9h -10h30 :Kazuyuki Hara (Tokyo) : D’un préalable à toute transformation possible de la subjectivité

Discutante : Claire Nioche (Paris)

10h30-12h : Sylvie Le Poulichet (Paris) : Destins du symptôme : du rêve au rire

Discutant : Marcus Coelen (Munich)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Richard Simanke (Sao Carlos) : Causality and Emancipation in the Cure

Discutante: Isabelle Letellier (Aix-Marseille)

19h-20H30: Paul-Laurent Assoun (Paris): Le développement à l’épreuve de l’infantile : sujet, histoire et structure

et Vladimir Safatle (Sao Paulo): Développement, maturation, et effondrement dans la théorie de la reconnaissance

Mardi 6 décembre

9h-10h30 : Antonio Teixeira (Belo Horizonte) : La reprise psychanalytique de la notion de prudence

Discutante : Françoise Neau (Paris)

10H30- 12h : Eric Marty (Paris) : L’intervention « sadienne » de Michel Foucault

Discutant : Amos Squverer (Paris)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Gilson Iannini (Ouro Preto) : Du Silence au mi-dire : thérapie et cure selon Wittgenstein et Lacan et Céline Lefève (Paris), Canguilhem ne parle pas de souffrance mais du « pathologique ». Pourquoi ? Discutant : Philippe van Haute (Louvain/Nimègue)

19h-20h30 : Lecture par Patrick Autréaux (Paris): Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009)

Discutantes : Monique David-Ménard (Paris), Beatriz Santos (Paris)

Mercredi 7 décembre

9h 30-10h30 : Nelson da Silva (Sao Paulo), La guérison des corps aujourd’hui. La Politique de la jouissance et ses symptômes et Guilherme Massara (Belo Horizonte: Souffrance et Jouissance dans le mouvement « Rave » contemporain

10h30- 12h : Bruno Guimaraes (Ouro Preto), Qu’est-ce que l’impossible ?

Discutant : Juan Manuel Rodriguez (Mexico)

14h00-17h00 : ateliers de jeunes chercheurs (voir programme ci-contre)

17h30-19h : Rodrigo de la Fabian (Santiago du Chili): Les Normes de la reconnaissance et la guérison

Discutante : Laurie Laufer (Paris)

19h-20h30 : Russell Grigg (Melbourne) : La fin d’une psychanalyse : guérison ou éclaircissement ?

Discutant : Patrick Guyomard (Paris)

En avant-première, projection du film de Elisabeth Kapnist : Vies en vrac.

Séminaire  organisé par Monique David-Ménard

les mercredis 4, store 11, 18, 25 janvier ; 1er février ; 28 mars ; 4, 11 avril ; 2, 9, 16, 23, 30 mai ; 6, 13, 20 juin 2012 de 19h à 21h.

sur FANTASME ET ÉVÉNEMENT

salle 065 E – Hall E de la Halle aux Farines – Esplanade Pierre Vidal-Naquet – Paris 13°
Métro 14 – RER C Bibliothèque François Mitterrand


Dans la suite des travaux sur « Foucault pour la psychanalyse ? » (2010-2011) qui appréciait chez ce dernier un exercice contingent de la pensée, confronté à ce que Deleuze nommait une « raison contingente » nous revisiterons cette année 2012 les pensées de l’événement.

1. En quoi un événement transférentiel mérite-t-il d’être nommé tel alors que beaucoup d’auteurs en psychanalyse et dans les études de genre insistent plutôt sur l’enfermement que constitue cette « fenêtre sur le monde » qu’est le fantasme ? Un fantasme laisse-t-il place à de l’imprévu, est-il même appel à l’imprévu et à l’inconnu ou bien est-il plutôt la formule d’un enfermement du sujet dans des scénarios qui signent son exil d’une épreuve d’altérité ?

2. Temps et événement dans la ré-itérabilité des normes constituant le genre, et dans le champ de la sexuation au sens psychanalytique.

3. Comment ces champs d’expérimentation s’inscrivent-ils dans les philosophies de l’événement : dans un événement, est-ce l’effet de rupture qu’il produit (Foucault) qui est décisif ou la nouveauté qu’il instaure (Deleuze) ? L’origine et la différance (Derrida). Peut-on inscrire l’événement dans une logique (Badiou) ? Et  si ce n’est pas le cas, comment le penser ?

Monique David-Ménard : ” Fantasme et événement depuis 1970″ 4, 11, 25 janvier, 1er février (Foucault, « Theatrum philosophicum », in Dits et Ecrits tome II p. 75-99) ;

Olivia Custer : ” Ça arrive : l’événement selon Derrida “ 18 janvier ;

Laurie Laufer : “Normes et pratique analytique : quel rapport ? “ 28 mars ;

Monique David-Ménard : “Foucault et la psychanalyse dans la pensée queer. Sur Teresa de Lauretis et Judith Butler” 4 et 11 avril ;

Judith Butler : ” Le consentement et l’involontaire ” 2, 9 et 16 mai 2012 l’amphi 10 E de la Halle aux Farines de 19h à 21h. Ce séminaire est annoncé dans un argument distinct.

Horacio Amigorena : ” La construction du genre dans la fabrique du fantasme “ 23, 30 mai, 6 juin et 13 juin ;

Sarah -Anaïs Crevier-Goulet : ” Évènement et écriture chez Judith Butler et Hélène Cixous ” 20 juin.